Archives par mot-clé : argentine

Fraternité

De quels ingrédients sont faits les grands films ?

Cette question qui tourmente régulièrement l’auteur de cette note, que ce soit en matière de cinéma ou de littérature, s’applique totalement au dernier film de Francis Ford Coppola, Tetro.

Sur fond d’une histoire relativement banale et déjà vue, Coppola ajoute un opus majeur à une filmographie qui compte de nombreux chefs d’œuvre.

Toute la réponse à la question du début se trouve dans ce film, dans ce que l’auteur ajoute au scénario pour en faire une œuvre personnelle.

Avec une image magnifique, en noir et blanc, avec des cadres d’une structure remarquable où les ombres et les reflets ajoutent sans cesse à l’élément principal, avec des plans formidables d’une Argentine intemporelle, avec des personnages passionnants, notamment celui de la compagne du frère ainé, tout en touches et constructions successives, Coppola construit une histoire de famille, dont on dit qu’elle hérite de son histoire personnelle.

C’est probablement un film que le cinéphile voudra voir à de nombreuses reprises, pour en comprendre la structure interne, en 3 ou 4 actes, ou la construction de chaque plan.

Ce ne serait qu’une œuvre d’auteur, si il n’y avait, en supplément, des personnages et surtout des acteurs qui passent successivement du mystère à la fêlure, s’acheminant vers une conclusion dont on ne devine pas l’issue même si on en découvre facilement les ressorts.

Vincent Gallo, en mystérieux écrivain et, découverte pour moi, Maribel Verdu, forment un couple d’une grande force , dont Coppola, auteur de cette histoire familiale, orchestre chaque pat, par l’image, la musique, la scénographie et la mise en scène.

Une œuvre magistrale !

Affiche du film Tetro de Francis Ford Coppola
Affiche du film Tetro de Francis Ford Coppola