Attente

Depuis le début de l’affaire qui a mis en cause Dominique Strauss-Kahn, je me suis interdit de commenter, de spéculer, faute d’informations fiables et d’élèments concrets.

L’absence de notes ne témoignent ni de mon désintérêt, ni d’une distance que j’aurai prise avec Dominique Strauss-Kahn. Seulement une pudeur et le constat que quand on n’a pas d’informations, il vaut mieux se taire et attendre.

Je reste fidèle à Dominique Strauss-Kahn, à son apport politique et à son action. Il est pour moi le seul Homme d’Etat capable de transcender les blocages de la société française et de la politique européenne.

Je ne vois aucun élément matériel, rationnel ou logique qui pourrait aller dans le sens de ce dontg il est accusé. Mon commentaire s’arrêtera là.

Parmi tout ceux, nombreux, qui s’expriment, ressort cet opinion du philosophe Alain Finkielkraut, DSK : on juge un homme, pas un symbole, publié dans le journal Le Monde, le 15/06/2011. Je vous invite à le lire sur le site du Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − un =