Politique

Ce blog existe parce que je crois en la Politique, en la Démocratie.

Parce que celle-ci doit s’incarner dans une femme ou dans un homme qui, par ses idées, par ses actions, par la synthèse qu’il opère des aspirations contradictoires de la société, saura la transformer, amener le Monde à une plus grande stabilité, une plus grande intelligence, une  plus grande solidarité.

Je crois que l’homme qui incarne le mieux cette aspiration, c’est Dominique Strauss-Kahn.

S’il y a une injustice à ne pas évoquer la victime présumée, il en est une plus grande encore de voler à un homme son destin, à une nation son idéal, à la communauté mondiale l’un de ceux qui peuvent faire évoluer en profondeur le système économique et politique occidental.

Dominique Strauss-Kahn est en prison en attendant sa comparution devant un Grand Jury, vendredi 20 mai, pour déterminer la suite de sa détention.

Malgré les heures d’antenne, les milliers de tweets et de posts, on n’a finalement que peu d’informations avérées et même celles qu’on tenait pour certaines (l’heure de l’agression) deviennent moins précises.

Il serait bon maintenant que l’on profite de ces quelques jours pour laisser l’enquête se dérouler normalement. Avant que l’on puisse entendre vendredi les arguments de l’accusation, ceux de la défense et qu’on puisse équilibrer la parole.

Sortons de cette théorie du complot qui, vrai ou fausse, mettrait, si elle était réelle, des mois ou des années à être étayée. D’ailleurs quel complot : celui de la droite française contre le leader naturel de la gauche ? celui du pouvoir économique mondial qui a peur de voir une réel Homme d’Etat lui imposer des règles et des limites ? une autre encore ? ou la collusion de plusieurs intérêts ?

Non, si on croit en la Démocratie, et les Etats-Unis sont, quoi qu’on en dise, une grande démocratie, le jeu des pouvoirs et des contre-pouvoirs devrait faire émerger des faits réels de l’ombre dans lesquels l’agitation les a placé. Malheureusement, ces contre-pouvoirs n’existent que pas ou peu en France. Espérons que les medias d’investigation américains s’intéresseront un peu à cette affaire.

Ensuite, viendra le temps du politique, de la Politique. Si on veut conserver une démocratie vivante, dans laquelle croient nos concitoyens, et que, justement, incarne Dominique Strauss-Kahn, alors il faudra répondre sur le plan Politique.

Ni revanche, ni leçon, juste la certitude ceux qui sont justes, de ceux qui sont intègres, de ceux qui croient aux valeurs.

Je souhaite que ce temps arrive vite. Je souhaite que Dominique en soit l’ossature et le leader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =