Hypothèses

Après une nuit de commentaires, on ne sait finalement pas grand chose de neuf sur l’accusation portée contre Dominique Strauss-Kahn à New-York.

Les faits connus

Vu de l’employée de l’hôtel :

Vers 13:00, elle entre dans la suite de DSK qu’elle croit vide, celui-ci sort de la douche nu, se jette sur elle, l’enferme dans la suite, et essaye de l’abuser sexuellement.

Vu du coupable présumé :

Il part de l’hôtel en faisant normalement son checkout, se rend à l’aéroport JFK où il doit prend un vol d’Air France pour se rendre à Paris où il a des rendez-vous. Ayant oublié un des ses téléphones portables, il appelle l’hôtel pour les prévenir, en indiquant qu’il se trouve à JFK, où la police vient l’arrêter. L’avion devait décoler à 16:40 pour arriver à Paris à 06:00 le lendemain matin.

Hypothèse 1

La version de l’employée est vrai. C’est une histoire horrible dont elle est la victime, car outre l’atteinte à son intégrité que cela représente, elle devra porter le poids mediatique de son agresseur.

Fin de l’histoire.

Hypothèse 2

Evacuons la théorie du complot qui ne tient pas la route (qui imagine Sarkozy ou l’un de ses affidés de l’UMP capable de monter une telle histoire, ils n’en ont ni les outils ni l’intelligence).

Il faut alors supposer le début de l’histoire vrai : la suite, composée de plusieurs pièces, supposée vide par l’employée, DSK qui sort de la douche (il va prendre un avion). Peut-être est-il nu (je prends moi-même rarement ma douche en maillot de bain, et, seul, je ne mets pas toujours une robe de chambre).

Que se passe-t-il ensuite ? L’imaginer serait ajouter encore au bruit de ceux qui ne savent pas. Je ne le ferai pas.

Simplement, peut-on imaginer quelqu’un dans la position et le statut de DSK sauter sauvagement sur une employée d’hôtel pour abuser d’elle ? Alors qu’il va prendre l’avion dans 3 heures ? Que sa limousine l’attend pour le conduire à l’aéroport, où, même les VIP sont assujettis aux difficultés de circulation (mettons 45 mn pour aller à JFK depuis Manhattan jusqu’au comptoir Air France) et aux contrôles des frontières ? Et qui, ensuite, appelle l’hôtel pour mentionner l’oubli de son portable ? DSK est-il seul à New York ? N’y a-t-il pas d’officier de sécurité avec lui ?

Autant de questions, sans réponse à cette heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 15 =