La fin du monde

La nouvelle m’a pris à la gorge quand elle a été annoncée. Le Monde présente un plan de redressement avec des licenciements et la cession de certains actifs.

Abonné du Monde depuis … si longtemps, lecteur depuis ma jeunesse, amoureux de la Presse Quotidienne depuis l’enfance, c’est un pan de journalisme qui est remis en cause.

Enfin, quoique … C’est plutôt l’échec d’une stratégie économique et d’un développement qui devait conduire à la création d’un groupe de presse.

Ce qui es en cause, c’est la suffisance d’une équipe qui aura voulu, forte de l’histoire et de l’aura d’un journal mythique, donner des leçons à tout le monde.

On se rappelle la polémique que Le Monde, en la personne de Edwy Plenel, alors directeur de la Rédaction, a entretenu contre ceux qui critiquait sa stratégie. Le Monde, tout puissant et historique, ne saurait avoir tort, et, de ce fait, ne saurait être critiqué. CQFD.

On lira, pour le fun, les extraits ci-dessous d’un éditorial de Plenel, lors de la sortie du livre de Pierre Péan et Philippe Cohen, La face cachée du Monde, Mille et Une Nuits, 2003

Ces extraits [dans l’hebdomadaire L’Express] n’ont donné qu’un aperçu partiel d’un ouvrage de 634 pages dont la quatrième de couverture donne le ton : « Usant de son pouvoir d’intimidation, Le Monde a insidieusement glissé de son rôle de contre-pouvoir vers l’abus de pouvoir permanent… Le danger est devenu d’autant plus grand pour la démocratie que Le Monde bénéficie encore de l’aura de son passé et qu’il demeure un média influent, voire dominant… »

Ou celle-ci, à méditer à l’aune du changement de stratégie économique d’aujourd’hui :

On aura compris que le paradoxe de ce réquisitoire est qu’il est aussi un hommage à l’indépendance reconquise du Monde dont Pierre Péan et Philippe Cohen soulignent qu’il « n’a plus vraiment d’identité politique » et qu’il a « réussi à s’extraire du système ». Mais, chargés de sonner l’alarme, ils ne sont pas à une contradiction près : cette réussite cacherait « un Enron à la française », et la stratégie de groupe serait une fuite en avant, permettant au Monde de « piller les autres journaux regroupés sous sa bannière » tout comme « la Rome antique vivait sur le dos des provinces conquises ».

Et les auteurs de proposer une autre stratégie économique où, loin de se développer, l’entreprise Le Monde se concentrerait sur l’activité du seul quotidien qui aurait le grand tort de « vivre au-dessus de ses moyens ». Aussi suggèrent-ils aux personnels du Monde, qui en sont actionnaires, « de réaliser au bas mot 15 d’économies sur nombre de dépenses, en sorte de remettre le quotidien sur de bons rails ». En somme, une gestion que ne dédaignerait pas le libéralisme économique le plus sauvage et qui n’a pas grand rapport avec les valeurs sociales qui soudent cette entreprise.

Baisse de la publicité, crise de la presse, changements des habitudes de lecture à cause d’internet, … toutes ces causes et d’autres surement seront évoquées pour expliquer pourquoi il faut changer de stratégie.

Mais qui, au Monde, osera dire pourquoi la stratégie précédente était une erreur ?

Quelques pistes de réflexion :

  • Le Monde est un journal de référence. C’est celui qu’on va lire quand on veut une information. C’est celui qui va aborder l’information sur un angle, avec une dimension et une exhaustivité que n’auront pas les autres journaux.
  • Le Monde doit innover et apporter plus d’information. Ce n’est pas en multipliant les suppléments (en ce moment, un disque, un DVD et un livre chaque semaine) qu’on achètera Le Monde. Par contre, en multipliant l’information, en développant le reportage, Le Monde restera un journal différent des autres journaux.

Quelques idées :

  •  Ajouter des cahiers thématiques réguliers : histoire, sciences, débat. Pour approfondir un sujet. Et avec une régularité pour que ceux qui sont intéressés par le thème achète Le Monde pour le cahier.
  • Développer la photo d’actualité : pourquoi pas, chaque jour une photo d’actualité en page centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =