Arbitraire

Pour ceux qui ont encore besoin d’une raison pour ne pas voter Sarkozy (avant le débat de demain), allez voir Très bien, merci, le film de Emmanuelle Cuau avec Sandrine Kiberlain et Gilbert Melki.

Comment un homme, qui commence en avoir assez de l’injustice et de la violence de notre société (licenciements abusifs, interdictions de vivre (et de fumer)), se retrouve au poste pendant une nuit, puis en internement psychiatrique, pour avoir simplement observé un contrôle de police avec insistance.

Entre l’arbitraire de la police qui se venge « innocemment » de l’insolence du héros en le gardant en cellule ou en l’orientant vers la médecine, et la démission de tous ceux qui n’ont pas le temps de chercher à comprendre parce qu' »il doit bien y avoir une raison », le film décrit a minima (car la réalité sera bien pire) ce que sera la société de l’ordre de Sarkozy.

Morale du film : pour s’en sortir le héros, qui a perdu son travail et peine à en retrouver car il ne peut justifier son licenciement, décide de tricher en falsifiant de faux diplômes et certificats de travail. Il trouve bien sûr un boulot supérieur à celui qu’il avait avant. Tout est bien qui finit bien !!!

tresbienmerci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − douze =