Président

Dans une des premières notes de ce blog, malheureusement perdue suite à une fausse manip, j’expliquais tout le bien que je pense de la série américaine The West Wing (A la Maison Blanche en français).

Je conseille vraiment à tous ceux qui s’intéressent à la politique de regarder la saison 6 et notamment l’épisode intitulé Freedonia. Pour exister dans la campagne, le candidat doit-il respecter les règles du jeu qui veulent que l’on critique frontalement son adversaire, qu’on dénigre ses idées sans aucune mesure, qu’on dise à l’électeur ce qu’il veut entendre au détriment de ses propres convictions, qu’on diffuse des publicités négatives contre son adversaire ?

Le choix : accepter les règles ou disparaitre de la campagne et perdre ses chances de faire valoir ses idées ultérieurement.

L’intelligence de The West Wing est de ne choisir aucune de ces deux mauvaises solutions. La série, depuis le début, et malgré l’impact du 11 setmebre 2001 sur sa diffusion et les thématiques qu’elle a eu à adresser, a toujours su préserver l’intelligence de la Politique, servie par un président démocrate.

Le candidat démocrate choisit la franchise, la morale et une approche directe des problèmes qui attire l’attention des medias par son côté inhabituel et le remet dans la course des primaires.

Pourquoi parler de cela ici ?

Cette note aurait dû commencer ainsi : je suis français et je respecte mon pays, mais la drapeau et la marseillaise tous les matins au petit déjeuner, ce n’est pas ma tasse de thé.

Seulement, il y a tellement de gens qui me disent que Ségolène Royal est le seul rempart contre Sarkozy, que cela vaut la peine de réfléchir. Et si elle avait raison ? Et si, pour gagner, il fallait séduire avec un discours sur l’odre (juste), l’autorité, les valeurs, le drapeau, la nation, … ? S’il fallait faire chanter la Marseillaise au PS ?

Voilà ce qui nous ramène à The West Wing. Faut-il flatter l’électeur de droite dans le sens du poil pour gagner ?

Ségolène Royal devrait regarder The West Wing. Elle saurait qu’on en gagne rien à ce jeu-là. En gagnant à droite, elle méprise à gauche.

Je fais probablement partie de cette bande d’intellectuels de l’Ouest parisien qui ne savent rien des attentes des électeurs de banlieue et de province. Je fais surement partie de ceux qui ont une vision intellectuelle de la politique.

Tant pis. Le dinosaure que je suis ne veux pas perdre son âme à courir derrière Sarko. Et si, demain, je dois le combattre, se sera de face, frontalement !

A la Maison Blanche : l'intégrale Saison 6 - Coffret 6 DVDA la Maison Blanche : l'intégrale Saison 5 - Coffret 6 DVDA la Maison Blanche : l'intégrale Saison 4 - Coffret 6 DVDA la Maison Blanche : l'intégrale Saison 3 - Coffret 6 DVDA la Maison Blanche : l'intégrale Saison 2 - Coffret 6 DVDA la Maison Blanche : l'intégrale Saison 1 - Coffret 6 DVD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − un =