Bravitude

Un grand bravo à Eric Besson pour avoir eu le courage d’être honnête.

Vous me gonflez tous ! J’en ai marre des réunions du comité de campagne où il n’y a que des cireurs de pompes.

aurait-il déclaré selon Le Parisien du 15/02/2007.

Saute d’humeur diront certains. mais les arguments rencontrent un écho : un programme dont le chiffrage est trop élevé pour être réaliste.

A trop se prendre dans le forme pour François Mitterrand,  SR en oublie sa propre thématique de campagne : faire simple.

Il aurait mieux valu à Villepinte, 10 propositions précises, argumentées, ouvrant une perspective sur l’avenir, que 100 propositions trop nombreuses pour être retenues.

Finalement, à Villepinte, SR n’a convaincu que les socialistes …. enfin, pas tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − trois =