Altitude

Ségolène Royal

© Michel Euler/AP/Sipa

« Tiendra-t-elle ? » se demande L’Express cette semaine avec une photo où la candidate n’est pas à son avantage.

Quand les sondages la donne battue, quand le PS écoute et laisse parler Sarkozy, quand aucune proposition claire, lisible, cohérente ne sort, il est normal que l’on y voit « un trou d’air ».

Dans le jeu de go, il y a un principe : celui qui a le « sente », a l’avantage. Il a un coup d’avance par rapport à son adversaire. C’est Sarkozy qui a le sente. Et quand on annonce le 11 février comme la date d’entrée en campagne de la candidate, celui qui a un coup d’avance peut préparer la riposte, occuper le terrain.

Ce ne sont pas quelques déribatifs comme cette pénible affaire des RG qui suffiront à détourner l’attention.

Le temps presse pour apporter des réponses et des propositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 20 =