Tensionitude

François Hollande dit-il réellement, comme l’affirme Le Parisien du 27/01/2007 dans sa rubrique « Couloirs », que

(…) Ségolène Royal  a commis « une faute vis-à-vis de son éthique de comportement de ne pas publier son patrimoine lors de la campagne interne », et que « ceci aurait été à son avantage par rapport à Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn » …

Si ces propos ont été tenus, cela confirme bien que François Hollande est engagé dans une dérive inquiétante pour l’unité du Parti socialiste et pour la suite de la campagne.

Si ils n’ont pas été tenus, cela laisse rêveur sur l’état d’esprit des journalistes en ce début de campagne. Celle qui était la « Madone des sondages » retombe de son piédestal.

Une preuve ? Toujours dans Le Parisien du 27/01/2007 :

– page 7 : « Avec Ségolène Royal, 20.000 emplois seraient supprimés », Patrick Devedjian, député des Hauts-de-Seine,  ancien ministre délégué à l’Industrie.

– page 7 : « La colère de Chevènement » consacré aux positions de SR sur le nucléaire qi seraient en contradiction avec les accords électoraux de celui-ci avec le PS

– page 8 : « Royal se ressource aux Antilles » où elle « tente d’oublier la dureté de la campagne en métropole »

– page 9 : « Sarkozy ‘consterné’ par Ségolène

– et page 10, le billet dont on a parlé plus haut.
Ouf !

Il serait temps qu’on refasse de la politique, camarades !

Une réflexion au sujet de « Tensionitude »

  1. C’est que les sondages indiquent que Ségolène risque de battre le record de Jospin au premier tour. Elle n’a pas de bilan, juste des cahiers de revendications. Les citoyens ont l’habitude de s’exprimer, nous ne sommes pas sous une dictature chiraquienne.

    A moins de proposer un programme qui décoiffe, il y a peu de chance que la tendance s’inverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + un =