Sifflets

Très intéressante conclusion de Daniel Schneidermann sur Big Bang Blog à propos des enregistrements du discours de SR au Zenith :

(…) L’information essentielle de cet enregistrement, ce ne sont pas les sifflets (d’ailleurs grossis, dans le document, par l’emplacement du micro, au milieu des siffleurs). C’est l’incapacité dans laquelle se trouve Royal d’affronter l’hostilité d’une salle. Cette incapacité me trouble. J’imagine qu’elle doit interpeller les ségolistes. Les citoyens avaient le droit de s’en faire une représentation directe.

Vous pouvez retrouver le discours de Dominique Strauss-Kahn au Zenith dans une note précédente.

Une réflexion au sujet de « Sifflets »

  1. N’ayant pas vu le spectacle, je peux supposer qu’à son habitude, Ségolène lisait ses notes.

    Son discours écrit en vue d’une salle euphorique ne pouvait pas convenir à un public frondeur. D’où ce décalage ahurissant. Un bon orateur se serait adapté. Là ce n’était pas possible, elle aurait perdu pied sans ses repères.

    Entre le réel du désir et le désir tout court, il y a l’abîme qui mène à la chute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − huit =