Prenons de la hauteur

Le débat, c’est partir d’une analyse, avancer des idées, les organiser avec cohérence, les affirmer avec constance.

C’est l’une des qualités que tout le monde peut reconnaître à Dominique Strauss-Kahn.

Je vous invite à lire l’interview que DSK a donné au magazine Le Meilleur des Mondes intitulé « Pour une Europe allant de l’Arctique au Sahara« .

Cet interview aborde de nombreuses questions comme la politique internationale, la gauche et les propositions de DSK.

Un extrait :

(…) Quel en est, pour moi, le dénominateur commun [à LA gauche] ? C’est l’idée, à la fois très simple et très complexe, que la maîtrise de l’avenir est à la portée des hommes, c’est-à-dire ni entre les mains de la divinité, ni dans celles du marché ou encore du hasard. Plus précisément, la gauche, c’est la volonté – qui peut d’ailleurs être partagée au-delà de la gauche – de construire une société plus juste et la conscience – qui, elle, est limitée à la gauche – qu’il est possible de la construire.
Je tire de cette définition au moins deux conséquences. D’une part, que pour être fidèle à sa mission, le devoir de la gauche, c’est de conquérir et d’exercer le pouvoir ; ce n’est pas de se contenter d’une posture de résistance ni de se cantonner au ministère de la parole. D’autre part, que l’on n’est pas plus ou moins à gauche en fonction de l’intensité de ses revendications mais en fonction de la réalité de ses réalisations – et je n’hésite pas à considérer que, de ce point de vue, je suis plus à gauche que beaucoup !

(…)

A lire : l’Interview DSK dans Le Meilleur des Mondes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 5 =