Du cinéma et de la Politique

Le Monde 2 donne à nouveau dans l’édito politico-cinéphilique cette semaine. après celui de Pierre Assouline du 14/10/2006.

C’est le film The Queen, de Stephen Frears, qui donne à Jacques Buob l’occasion de regretter la frilosité des cinéastes français en matière de politique contemporaine.

Je préfère laisser à Jean-Jacques Urvoas, 1er fédéral du Finistère et conseiller général de Bretagne, le soin de critiquer le film, puisque je partage son avis.

Pour revenir à l’édito, sous une photo du couple Royal-Hollande et la légende suivante : « A quand une grande comédie à l’américaine sur le couple Ségolène Royal-François Hollande, sur le modèle de « The Queen » de Stephen Frears ? », la conclusion est la suivante :

(…)

4. Comédie à l’américaine. La fascinante histoire du couple Hollande-Royal. Ou comment un mariage d’apparence « Français moyens » force les portes du Parti socialiste, voire de l’Elysée. Ambitions, quiproquos, chausses-trapes, scènes de couple avec enfants. (Là, n’allons pas trop vite, le scénario n’est pas encore bouclé. Mais quelle qu’en soit l’issue, l’histoire méritera d’être comptée.) A la George Cukor (Madame porte la culotte).

(…)

Jacques Buob, Le Monde 2 du 28 octobre 2006.

Madame porte la culotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 15 =