Pronostic – 4

Faire régulièrement un pronostic des personnalités qui seront candidates à l’élection présidentielle dans un blog est finalement un gros challenge.

A la différence d’une article oublié après sa parution (sauf peut-être des historiens), chacun peut se relire dans les archives du bloc ce qui a pu être écrit plusieurs semaines ou plusieurs mois avant.

A relire les précédents pronostics, je n’ai pas l’impression d’être aussi « à côté » que cela.

A gauche, si Ségolène Royal mène toujours la course en tête des medias, les autres candidatures peinent à trouver leur place. Jospin que tout le monde pensait à la retraite essaye de faire monter sa candidature mais je ne pense pas qu’elle rencontre un écho autre que poli parmi les militants du PS. Certains, comme moi, n’oublient pas qu’il est avant toutes choses le principal responsable de son échec en 2002. L’histoire ne repasse jamais les plats ! Dominique Strauss-Kahn est le seul qui puisse proposer aux militants une alternative à Ségolène. Et Hollande ? Même si certains commencent à appeler à sa candidature, il paraît difficile d’imaginer que cela aille plus loin tant que Ségolène est candidate.

Le problème est de savoir savoir si Ségolène peut aller jusqu’au bout ? Je ne le pense toujours pas. Sa manière de servir la soupe à Sarkozy en reprenant des thèmes de droite (la carte scolaire, l’encadrement militaire des jeunes ou la critiques des 35 heures) ne peut pas tenir lieu de politique. Elle ne peut pas non plus faire fi du pojet socialiste même si on sait qu’il n’est que le fruit d’une synthèse imparfaire entre toutes les tendances du PS. Enfin, refuser à ce point le débat démocratique montre bien sa difficulté à tenir la route dans un débat publique. Renouveau et différence ne peuvent non plus suffire à remporter une élection.

Donc Royal contre DSK et Fabius à l’investiture du PS, sauf scenario de crise. Lequel n’est peut-être pas si loin et entre peut-être déjà dans les plans de Hollande. Je ne crois pas impossible que face à une tension à l’intérieur du PS, soit à l’issue d’un 1er tour pas suffisamment discriminant, soit à la suite de déclarations un peu aggressives de certains, celui-ci se déclare candidat de rassemblement pour préserver l’unité du Parti socialiste. J’appelle cela « Faire don de son corps à la science ». Certains socialistes sont très adeptes de ce sport, Hollande en fait partie.

A droite, si rien ne paraît changé avec l’emprise de Sarkozy sur l’UMP, on constate de plus en plus de réticences à son approche neo-libérale. Ses déclarations d’alignement sur Bush ou sur ses critiques répétées sur les juges et la justice, en plus de toutes les provocations sur la suppression de la carte scolaire, … ne font qu’exciter les différences à droite et monter les voix de ceux qui ne peuvent accepter ses positions. Villepin, Chirac ou Alliot-Marie font entendre une voie différente. Peut-elle encore l’emporter ? La droite et Chirac peuvent-ils laisser à Bayrou le soin d’être le seul opposant à Sarkozy ?

Je pense qu’au début de l’année prochaine, les erreurs politiques de Sarkozy conduiront au moins à une primaire au sein de l’UMP. On ne peut exclure que Chirac, dont je ne pense pas qu’il puisse être candidat, soutienne Alliot-Marie.

Les tensions internationales, l’évolution des conflits au Proche-Orient, en Irak, en Afghanistan, peuvent créer une situation de crise où un sauveur, mythe bien français, ferait évoluer brutalement les rapports de force actuellement établis.

Donc, un pronostic à droite pour un affrontement Sarkozy, Alliot-Marie et Bayrou.

Chez les petits candidats, on sent une effervescence. Entre Nicolas Hulot, José Bové et le candidat de l’extrême-gauche (qu’il faut bien nommer ainsi car, là, impossible de risquer un pronostic), beaucoup d’incertitudes règnent. Attendons un peu pour un pronostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>