365 jours – Extrait : Israël

A l’occasion du retrait israélien de la banque de Gaza en Août 2005 (à la date du 17 août 2005)

(…) L’accompagnement, pour ne pas dire la pression internationale, seront décisifs pour qu’Israël aille plus loin. Les Etats-Unis devront assumer leurs responsabilités. Et l’Union européenne devra s’impliquer plus directement, de manière plus unie.

Mais tout cela ne sera possible que si les Palestiniens renoncent effectivement au terrorisme. Le désespoir alimente les comportements les plus terribles, il ne les excuse pas, il ne les justifie pas. Il revient à Israël de tracer une perspective. Mais la volonté palestinienne d’assurer le droit d’Israël à la sécurité doit être dénuée d’ambiguïtés. Ce n’est pas encore le cas. Pour les uns comme pour les autres, il faudra donner une suite au retrait de Gaza

Extrait du livre de Dominique Strauss-Kahn, 365 jours, journal contre le renoncement, Grasset, 2006, page 307

Note : un extrait d’un journal est forcément le reflet d’un moment. L’attaque cérébrale de Ariel Sharon, comme le retour de l’armée israélienne dans Gaza depuis cette date, peuvent modifier le contexte, mais n’enlèvent rien à la pertinence de l’analyse de DSK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + dix-neuf =