Cinéma et politique

Pendant que nous nous amusons à « commenter » l’actualité politique française, 2 films pour nous rappeler que la politique c’est aussi se soucier de ce qu’il se passe autour de nous et que des processus beaucoup plus graves pour la démocratie sont à l’oeuvre !

The Constant Gardener : comment les firmes pharmaceutiques occidentales expérimentent sans contrôle de nouveaux médicaments sur les populations d’Afrique sous une couverture humanitaire. Malgré quelque manièrisme dans la façon de filmer du réalisateur brésilien Fernando Meirelles, qu’on avait déjà vu à l’oeuvre dans la Cité de Dieu, le film associe une vision réaliste de l’Afrique et de ses constrastes, une histoire d’amour et l’enquête du personnage principal interprété par Ralph Fiennes pour comprendre les causes de la mort de sa femme.

Syriana : ici encore, ce sont les entreprises commerciales dans le domaine du pétrole qui instrumentent et façonnent les gouvernements du Moyen-Orient pour s’accaparer les puits de pétrole dans la perspective de la raréfaction des ressources dans le 5à à 100 ans qui viennent. Les efforts démocratiques des héritiers des royautés du pétrole seront anéantis par l’action concertée des lobbies du pétrole, du dévoiement de l’action commerciale des pétroliers, de la CIA et de l’armée américaine au nom de la sécurité et de la bétise et de la courte vue des puissants émirs. Le film se perd un peu dans une intrigue complexe mais vaut le détour pour la diversité des thèmes qu’il aborde et qu’il résussit à relier de manière cohérente et convaincante.

18465349 18460816
Syriana The Constant gardener

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =